Un cerveau oui mais pas trop gros svp

L’homme n’a jamais développé autant de maladies autoimmunes, dégénératives, chroniques. Certes, son espérance de vie a augmenté mais ces maladies apparaissent aussi chez des quinquagénaires ou même parfois chez les plus jeunes.

Pourquoi? L’alimentation a beaucoup changé ces dernières décennies mais pas seulement. Le monde est devenu une piste d’athlétisme, où chacun doit améliorer son temps à chaque entraînement, toujours faire mieux, toujours faire plus, produire plus pour gagner plus, pour posséder plus. On devient esclave de son propre travail et de ses biens. Lâcher ce train de vie voudrait dire ne plus pouvoir rembourser ses dettes, ne plus pouvoir offrir les meilleures écoles à ses enfants, ne plus pouvoir partir en vacances très loin ni aller au resto “the place to be” du moment. Persuadés que nous vivons comme ça notre meilleure vie, nous continuons les efforts.

Et puis un jour le corps dit non, sauf qu’on ne veut pas l’entendre, alors le corps crie plus fort. Et on ne veut toujours pas l’entendre, on s’accroche. On devient grand ami avec la cigarette, le verre de vin, l’alcool, les loisirs qui font monter l’adrénaline. L’homme se sent fort, il a toujours une parade à la soi-disant faiblesse qui le guette, la fatigue, la dépression, le burn-out… Surtout aujourd’hui, toutes les plateformes d’informations sont inondées sur tous les sujets: comment améliorer ses performances au travail, comment relâcher son stress, comment garder une santé optimale, comment gérer ses émotions…. Mais voilà, l’homme a un cerveau qui n’est pas toujours à son service. “Notre cerveau est une machine qui nous coupe de qui nous sommes réellement, il ne nous aide pas à nous connaître” comme le dit si bien le journaliste Stéphane Alix. Dans son livre Le Bug Humain, Stéphane Bohler explique très bien lui aussi l’évolution du cerveau et comment les besoins primaires du cerveau reptilien participent à la destruction de l’humain si on ne les freine pas.

Ce n’est pas facile de sortir de la machine sociale pour pouvoir analyser ce qui cloche dans notre mode de vie personnel et surtout ce n’est pas facile d’accepter de le remettre en question. Nous sommes dépendants du système, il faut rentrer dans les cases sinon on est marginal. Ce qui n’est pas un problème en soi si on peut en assumer les conséquences. Mais le tableau n’est peut-être pas noir ou blanc. Trouver la bonne parade justement. Etre honnête avec soi-même pour pouvoir s’avouer les choses qui nous font du tort ou qui nous bloquent à aller ce vers quoi nous voulons aller. Certains diront que c’est de l’égoïsme pur. Personnellement, je suis profondément convaincue qu’il s’agit d’une action pour la communauté que de travailler sur soi pour se connaître, pour panser ses blessures, celles des générations précédentes, et connaître sa mission d’âme ici et aujourd’hui. Car en effet, quoi de plus agréable pour les autres que d’être authentique et bien dans ses baskets? La guidance, les soins, les conseils donnés par tous les thérapeutes qui nous entourent représentent de précieux outils pour nous aider dans cette démarche de la connaissance et de la guérison de soi.

En médecine orientale, il est bien connu que pour qu’une maladie se développe il faut aussi des blocages émotionnels.

Les gènes se transmettent de génération en génération et s’activent ou non en fonction de l’environnement extérieur de la personne: mode de vie, alimentation, stress, pollution, etc. Les maladies ne sont donc pas toujours une fatalité quand on adopte un mode de vie approprié. Les émotions sont aussi importantes que nos gènes. Allons à leur rencontre, identifions-les, acceptons-les, soignons-les, pas question de les enfuir….. Le cerveau peut détruire le corps humain mais il peut aussi le soigner, surtout quand il est mis en mode sourdine.

Silence, on vit!

“On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux” Antoine de Saint-Exupéry

Murielle

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s